La truite : un poisson à contre-courant

Connaissez-vous l’origine de l’expression « se frayer un chemin » ? Régulièrement employée pour dire que l’on doit passer par un endroit encombré, l’expression utilise un verbe : « frayer » également utilisé pour désigner le processus qui permet aux poissons de se reproduire. Or, pour certaines espèces, il faut littéralement se frayer un chemin pour frayer ! C’est le cas des truites, qui font partie de la même famille que les saumons. Une fois par an, elles remontent le courant de la rivière pour se reproduire.

Pourquoi les truites remontent-elles le courant ?

Certaines truites vivent en rivière, en lac, et d’autres vivent en mer (comme les saumons). Une fois par an, elles remontent le courant de la rivière pour aller se reproduire. Elles ne vont pas n’importe où, elles se rendent à l’endroit même où elles sont nées. La raison de ce voyage est que les truites femelles vont chercher le milieu aquatique le plus propice à la fécondation de leurs œufs. Par exemple, les truites de mer remontent le courant des rivières, car les alevins ne peuvent pas se développer dans l’eau salée dans un premier temps. Les truites de rivière remontent aussi le courant pour trouver un lieu de ponte plus calme que les courants où elles vivent et se nourrissent habituellement.

Mode de reproduction de la truite

Comment les truites remontent-elles le courant ?

Les truites remontent le courant de la rivière naturellement avec la force de leurs nageoires. La difficulté parvient lorsqu’elles arrivent à un seuil constitué de pierres ou d’une digue par exemple. C’est à ce moment-là que se produit quelque chose de spectaculaire. Les truites sautent pour franchir de l’eau. Les amateurs qui suivent les remontées de truites assistent à un véritable ballet aquatique. A ce propos, de plus en plus d’échelles à poissons naissent dans nos rivières pour faciliter la remontée en période de reproduction

Comment les truites d’élevage se reproduisent-elles ?

Pour commencer, il est important de savoir que les truites pondent une seule fois par an (généralement de Décembre à Février). Or il est impossible de les laisser pondre en bassin sans risquer d’abîmer les œufs. Pour avoir une bonne production et mieux prendre soin des alevins, il est nécessaire de réaliser une fécondation à part dans un milieu adapté. Les œufs des femelles et les semences des mâles sont recueillis séparément. Un œuf de truite est fécondable une fois qu’il entre en contact avec l’eau. La fécondation se fait dans les clayettes, puis ils seront placés à l’abri de la lumière. Les alevins n’intègrent les bassins que lorsqu’ils seront prêts à recevoir leur nourriture de croissance.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on whatsapp
WhatsApp
Découvrez également nos articles :
Histoire de la pisciculture: un savoir-faire artisanal ancestral

Histoire de la pisciculture: un savoir-faire artisanal ancestral

Que faire avec de la truite fumée ? L’histoire de la pisciculture remonte à plusieurs siècles. On en retrouve d’ailleurs des traces dans des écrits qui datent de l’époque Romaine et Égyptienne. Mais au fil des siècles, elle s’est considérablement diversifiée pour devenir l’un des fleurons de l’agriculture française. Et aujourd’hui, elle se doit de […]

Œuf de truite : présentation, fabrication & idées recette

Œuf de truite : présentation, fabrication & idées recette

Tout savoir sur les œufs de truite ! Sélectionnées avec le plus grand soin, les truites d’Ovive bénéficient de conditions d’élevage exceptionnelles. 100 % françaises, elles profitent d’un milieu naturel avec des rivières réputées pour la qualité de leur eau. Elles sont nourries avec des végétaux sans OGM (< 0.9%), de poissons pêchés sous quota […]

Quelles différences entre la truite d’élevage et sauvage ?

Quelles différences entre la truite d’élevage et sauvage ?

Apprenez à faire la différence entre truites d »élevages et truites sauvages. Avec Ovive, les truites n’auront plus de secrets pour vous !